quand semer gazon

Quand semer du gazon ?

Votre pelouse est-elle clairsemée et brune ? Vous voulez la transformer en une pelouse épaisse et luxuriante ? Alors il est temps de semer vos graines à gazon. La meilleure période de l’année pour planter votre nouvelle pelouse est la fin de l’été, jusqu’à la mi-automne.

Quand semer du gazon en automne ?

En septembre, le sol est chaud grâce à la chaleur de l’été et humide grâce aux premières pluies d’automne. C’est l’environnement idéal pour la germination des graines.Il y a également moins de mauvaises herbes à cette période de l’année. Ceci est important car les mauvaises herbes sont en compétition avec le gazon pour l’espace et les nutriments du sol, donc un manque de mauvaises herbes donnera à vos graines de gazon une meilleure chance de survivre et de prospérer. En outre, à la fin de l’automne, un bon système racinaire se développe, contrairement à la croissance de la partie supérieure.  La pelouse sera ainsi plus résistante et prête à supporter les périodes de chaleur et de sécheresse au printemps et à l’été suivants.

Il est également possible de semer les graines de votre pelouse à la mi-printemps, vers la fin du mois de mars ou lorsque les gelées sont passées, mais avant l’arrivée des fortes chaleurs estivales. La température du sol doit être d’au moins 6 degrés Celsius pour la germination, donc si la température de l’air est inférieure à 10 degrés, il est inutile de semer votre gazon. Dans ce cas, attendez quelques semaines de plus pour que la température augmente.

L’été est le pire moment pour semer des graines de gazon, car le sol chaud et sec fait que les graines se ratatinent et meurent, ce qui est une perte de temps pour vous.

Meilleurs conseils pour semer du gazon :

  • Si la terre est sèche, veillez à arroser le lit de semence directement après le semis et maintenez l’humidité jusqu’à ce que la pelouse ait atteint une hauteur d’environ 6 cm.
  • Arrosez toujours avec un jet fin. Un jet puissant ou le réglage haut débit d’un tuyau d’arrosage pourrait déplacer les graines. Sachez qu’une légère brume sur la pelouse ne suffira pas pour arroser. Veillez à bien tremper l’ensemble du lit de semence.

Quelle épaisseur de terre pour semer du gazon ?

La terre possède une couche supérieure meuble et riche en nutriments, tandis qu’en dessous, le sol ne retient pas l’humidité, présente une mauvaise aération et empêche les racines d’accéder à l’oxygène. L’enracinement du gazon est très superficiel, c’est-à-dire qu’il ne s’enracine que dans la couche supérieure du sol. L’avantage de cela est que vous n’avez pas besoin de travailler le sol en profondeur. Par contre, si la couche supérieure est trop peu profonde, les racines le seront aussi et la pelouse sera clairsemée, faible, pauvre en nutriments et sensible au stress environnemental. Les racines poussent généralement à une profondeur de 10 à 15 cm. Une couche supérieure de cette profondeur permet donc aux racines d’avoir suffisamment d’espace et de profondeur pour se développer et bien pousser.

Comment préparer la terre avant de semer du gazon ?

  1. Creusez et désherbez : Creusez soigneusement la zone jusqu’à la profondeur d’une bêche pour inverser et enterrer les mauvaises herbes. Enlevez les racines des mauvaises herbes vivaces.
  2. Préparez le sol : Brisez les grosses mottes de terre avec une bêche, puis utilisez une fourche pour niveler grossièrement la zone. Voir les points ci-dessous pour les éléments à apporter à votre terre en fonction de votre type de sol.
  3. Marchez et ratissez : Faites des mouvements de va-et-vient sur la surface, en utilisant vos talons pour raffermir le sol. Puis utilisez un râteau pour l’ameublir et obtenir une terre plus fine. Vérifiez que le sol est bien plat avec un niveau.
  4. Répétez : Marchez à nouveau sur la terre, cette fois à angle droit par rapport à l’étape précédente. Ratissez à nouveau, en tenant le râteau au ras du sol pour faciliter la création d’une surface plane.
  • Terre lourde ou argileuse – ajouter du terreau, du compost et du sable de rivière.
  • Terre sableuse – ajouter de la tourbe, de la terre argilo-calcaire, du terreau et du compost.
  • Terre calcaire calcaire – ajouter du terreau de feuilles et du fumier.
  • Terre acide – ajoutez de la chaux ou avec de la dolomie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *