Catégorie : Construction

Qu’est-ce qu’un chéneau ?

Avez-vous déjà entendu parler de cheneaux ? Vous n’auriez pas tort de penser qu’il s’agit d’un terme régional, car dans certains cas c’est vrai, mais c’est aussi un mot avec son propre sens. Cheneau est le mot technique désignant un canal posé directement sur le toit. C’est un système qui permet à l’eau de pluie de s’écouler du toit d’une maison ou d’un autre bâtiment, avec but de récupérer l’eau et de la rediriger vers l’égout, sans qu’elle ne stagne et n’endommage la structure ou la façade d’une maison. Le cheneau est en fait le terme qui désigne la gouttière au sens large. Cependant, il existe une différence dans leur véritable signification…

Quelle différence entre un chéneau et une gouttière ?

Savoir faire la différence entre une gouttière et un chéneau peut être compliqué. Les gouttières sont des types de chéneaux. Les chéneaux existait bien avant les gouttières, ce qui explique pourquoi on les trouve plus souvent sur les bâtiments anciens et de moins en moins sur les maisons neuves. Les gouttières sont plus spécifiquement appelées chéneaux suspendus, car cette version moderne de chéneaux est accrochée à la toiture, alors que les chéneaux sont intégrés directement dans la corniche du toit lors de la construction du bâtiment. De plus, les gouttières sont visibles depuis le sol, alors que les chéneaux ne sont pas visibles.

Comment est fait un chéneau ?

Le cheneau, tout comme les gouttières, est fabriqué en PVC, zinc, acier, cuivre ou même de l’aluminium. La plupart du temps, les chéneaux sont faits à la bonne taille et donc sans raccord.

Qui pose des chéneaux ?

Les chéneaux, au sens propre du terme, sont intégrés au toit. Ils sont donc installés par un maçon, ou plus précisément par un couvreur, pendant la phase de construction. Cependant, de nos jours, les gouttières sont beaucoup plus courantes que les chéneaux, et peuvent être ajoutées à n’importe quel stade après la construction initiale d’une maison ou d’un bâtiment. Vous pouvez faire appel à un couvreur, spécialiste de toiture, ou un zingueur, artisan spécialisé dans la zinguerie, c’est-à-dire l’installation des éléments métalliques, pour favoriser l’évacuation de l’eau, l’isolation et l’étanchéité du toit.

Read Full Article

Trouver des idées d’aménagement et de décoration de votre salle de bains !

Inspiration salle de bain 5m2 avec WC inclus

Salle de bains sans WC:

Idées d’aménagement de salle de bain 5m2

 

Quelle surface minimum pour une salle de bain ?

La loi n’impose pas de taille minimale pour les salles de bains, mais vous aurez besoin de 3 m² pour pouvoir tout installer confortablement. Un WC séparé vous permet de gagner de l’espace, et les plus petites salles de bains peuvent ne nécessiter qu’une douche et un lavabo.

Comment aménager une salle de bain avec WC ?

En France, la norme est d’avoir les toilettes dans une pièce séparée de la salle de bains, mais ce n’est pas le cas ailleurs en Europe et dans le monde. En fait, de nombreuses personnes choisissent de transformer leur salle de bains en une seule pièce, plus grande, avec des toilettes. La réalisation n’est pas difficile, pour autant que vous ayez un plombier qualifié pour vous aider. Il suffit de planifier votre aménagement en plaçant les toilettes contre un mur, avec suffisamment d’espace autour pour s’asseoir confortablement.

Comment faire pour installer une salle de bain dans une chambre ?

La première chose à prendre en compte lors de l’installation d’une salle de bains dans une chambre est la taille. Disposez-vous d’assez d’espace pour installer des cloisons tout en ayant suffisamment de place dans la chambre pour pouvoir vous déplacer librement ? La taille minimale d’une chambre à coucher pour y installer une salle de bains est de 15 m², mais 20 m² seraient idéaux pour y installer une salle de bains attenante de taille adéquate de 5 m². La deuxième chose à prendre en compte est la plomberie existante. Vous aurez besoin d’une alimentation en eau chaude et froide ainsi que de conduites d’évacuation des eaux usées. Il est plus facile d’installer une salle de bains au-dessus d’une autre salle de bains, car la tuyauterie peut simplement passer par le plafond. Il se peut qu’il ne soit pas possible d’accéder aux tuyaux d’évacuation depuis l’autre côté de la maison. Tenez compte du fait que si vous ne disposez pas d’une plomberie adaptée, il peut s’agir d’un travail très coûteux et compliqué, qui nécessite d’arracher les planchers et de refaire la plomberie et tuyauterie.

Comment construire une salle de bain ?

  1. Décidez de l’emplacement. Évitez de placer les salles de bains près des cuisines ou des salles à manger. La plupart des salles de bains principales sont facilement accessibles depuis toutes les chambres, tandis que les salles de bains attenantes ne doivent être accessibles que par une seule chambre.
  2. Fixez un budget. Votre budget déterminera la taille et les caractéristiques de votre salle de bains. Chaque équipement de salle de bains est proposé à différents prix, mais votre budget peut avoir une incidence sur le style des articles qui vous sont proposés. Les installations d’éclairage et de chauffage peuvent également augmenter considérablement le prix, sans parler du prix de la main-d’œuvre des différents corps de métier si vous n’êtes pas en mesure d’effectuer les travaux vous-même.
  3. Décidez de la disposition. La disposition peut être esquissée sur une feuille de papier ou conceptualisée sur un ordinateur en 3D. Le choix de l’un ou l’autre ne fera pas une grande différence, il suffit de placer les différents éléments à différents endroits jusqu’à ce que vous trouviez la disposition qui vous convient. Vous pouvez vous inspirer de photos en ligne, et n’oubliez pas de vérifier auprès de votre plombier et/ou de votre installateur de salle de bains que l’aménagement leur convient et qu’ils n’y voient aucun problème.
  4. Schéma de couleurs et décoration. Il s’agit d’un choix entièrement personnel, mais vous devriez avoir une image de votre salle de bains finie en tête avant de commencer. Inspirez-vous des sites web, des médias sociaux et des magazines, ou visitez une salle d’exposition de salles de bains pour trouver le style qui vous convient.
  5. Construisez ! Trouvez la bonne équipe d’artisans ou une entreprise spécialisée dans la rénovation de salles de bains qui fera le travail pour vous si vous n’êtes pas en mesure de le faire vous-même. Renseignez-vous sur les différents artisans et entreprises et écoutez les recommandations ou lisez les avis pour éviter de vous faire arnaquer, d’être surfacturé ou d’être déçu par le résultat final. Demandez-leur combien de temps ils pensent que le travail prendra, mais sachez que cela prend souvent un peu plus de temps que prévu.
Read Full Article

Les plaques de plâtre, également appelées « placo », sont constituées d’une couche intérieure de gypse intercalée entre deux couches extérieures de papier de revêtement ou de carton. L’utilisation de différents additifs dans la couche de gypse et la variation du poids et de la résistance du papier de revêtement confèrent à la plaque finie des propriétés différentes, ce qui donne lieu à différents types de plaques de plâtre.

L’utilisation la plus courante des plaques de plâtre est celle des murs intérieurs des maisons et des cloisons, mais elles peuvent également être utilisées pour les faux-plafonds et les murs rampants de combles aménagés. Il sert de revêtement et aussi d’isolant.

Il existe différents types de plaques de plâtre et vous devez choisir le type spécifique qui convient à vos besoins.

Prix Plaque de Plâtre

Le coût d’une plaque de plâtre standard se situe entre 3 et 8 € par m². Le prix varie selon l’épaisseur. Les autres variations des plaques de plâtre coûtent plus cher selon leur propriétés et le prix peut monter jusqu’à 15 € par m². Le prix affiché sur les sites de vente est pour l’achat uniquement, hors pose, c’est-à-dire sans compter le prix des travaux effectués par un artisan ou professionnel.

Concernant la pose des plaques de plâtre, il faut compter environ 15 à 20 € par m² pour des plaques standard.

Placo Standard

La plaque de plâtre standard est de couleur gris clair. Elle est principalement utilisée pour les murs et les cloisons de séparation dans les pièces sèches telles que les chambres à coucher et les salles de séjour. Le placo standard est le moins coûteux à l’achat.

Le coût de ce type de placo est entre 3 et 8 € par m².

Placo Hydrofuge

Le placo hydrofuge est de couleur grise. Il est conçu pour être utilisé dans les pièces humides telles que la cuisine et la salle de bain car il est résistant à l’eau. Les plaques de plâtre résistantes à l’eau sont indispensables, notamment si la pièce est mal ventilée, car elles empêchent les moisissures. Les plaques de plâtre standard, en revanche, ne peuvent pas absorber la vapeur d’eau et risquent davantage de s’effriter.

Ce placo coûte entre 5 et 8 € par m².

Placo Ignifuge

La plaque de plâtre ignifuge est rose et résiste au feu. Elle permet d’arrêter la propagation des flammes dans le cas malheureux d’un incendie. Il est recommandé de l’utiliser autour des cheminées et des appareils de chauffage ou d’autres sources de chaleur. Il peut également être utilisé derrière une cuisinière ou des plaques de cuisson pour réduire les risques en cas d’incendie de cuisine.

Les plaques ignifuge coûtent généralement entre 8 et 10 € par m².

La pose du placo ignifuge est souvent plus cher selon la difficulté de l’installation. Il est souvent installé aux endroits difficiles d’accès par exemple derrières des poêles à bois et donc la pose demande plus de temps.

Placo Phonique

Le placo phonique est une plaque de plâtre bleue qui est anti-bruit. Elle possède des propriétés d’isolation phonique grâce à l’utilisation de laine de roche ou de laine de verre comme isolant. Elle peut être utilisée sur les murs ou comme faux-plafond dans diverses pièces nécessitant une atténuation du bruit. C’est idéal comme faux-plafond dans les appartements avec des voisins du dessus, ou sur les murs intérieurs partagés avec des voisins entre deux appartements ou maisons. Vous pouvez également les utiliser pour insonoriser vos propres pièces si vous prévoyez de faire beaucoup de bruit, que ce soit par égard pour vos voisins, vos colocataires ou vos enfants, comme dans une salle de cinéma, un studio d’enregistrement ou une salle de fête. Ce type de plaque de plâtre est également idéal pour ceux qui recherchent la tranquillité, par exemple dans un bureau ou un studio de yoga.

Le prix peut varier entre 8 et 12 € par m².

Quel est le prix d’une plaque de placo BA13 ?

Placo BA13 est la plaque de plâtre originale de la marque Placo, cette plaque de plâtre la plus ancienne et la plus célèbre est adaptée à tous les types d’intérieurs. Le prix est entre 2 et 3 € par m².

Quel est le poids d’une plaque BA13 ?

Les plaques BA13 sont notamment connues pour leur polyvalence, avec une épaisseur de 12,5 cm et un poids de 9,30 kg par m².

Qui livre plaque de plâtre ?

Les gardes enseignes de bricolage vous permettent d’acheter et vous faire livrer les plaques de plâtre. Vous pouvez également commander en ligne. Sachez que la livraison est payante.

Où commander du placo ?

Tous les magasins de bricolage connus vendent des plaques de plâtre, donc trouver le magasin le plus proche de chez vous. Un simple recherche sur internet vous montrerait les magasins ou les sites en ligne qui vendent et qui livrent le placoplatre.

Read Full Article

Le béton sans malaxage est un mélange composé de sable, de matériaux cimentaires et d’additifs spéciaux. Il est extrêmement facile à utiliser pour la raison évidente qu’il ne nécessite aucun malaxage.Il suffit de verser la poudre dans le trou, puis de verser de l’eau par-dessus jusqu’à ce que le béton en poudre ait complètement absorbé l’eau.  Les mesures exactes sont indiquées sur le paquet de béton sans malaxage, mais vous pouvez vous faire une idée des ratios ci-dessous…

Comment utiliser béton rapide ?

  • Creusez un trou de la taille et profondeur requise pour votre poteau de clôture ou autre objet.
  • Ajoutez la quantité nécessaire de beton sans malaxage dans le trou.
  • Versez de l’eau dans le mélange sec jusqu’à ce que la poudre soit saturée d’eau.

Quantités : Selon les conditions du sol, il faudra environ 4 L d’eau par sac de 25 kg.

Pour les trous d’une profondeur supérieure à 0,8 m, ajoutez les matériaux par couches de 0,8 m au maximum pour permettre à l’eau de s’infiltrer complètement, avant d’en rajouter.

Quel béton pour sceller un poteau ?

Le béton sans malaxage, aussi appelé béton express ou béton prise rapide, a été conçu pour le scellement des poteaux tels que les poteaux de clôture et des piquets, et cela reste son utilisation principale. Par ailleurs, il peut être utilisé pour les lampadaires, les boîtes aux lettres, les supports de porche et de terrasse, les balançoires, les poteaux de but de basket-ball, les cordes à linge, les poteaux en métal, en bois et en vinyle.

Les avantages du béton sans malaxage

Ce type de ciment est réputé pour sa rapidité et sa facilité d’utilisation grâce à l’absence de malaxage. Le béton à prise rapide est également durable, solide et résistant. Il se renforce progressivement au cours du premier mois, pour atteindre une résistance de 4000 PSI (livre par pouce carré) ou 30 MPA (méga-pascal) après un mois de mûrissement. C’est plus solide que le béton utilisé pour les fondations de la plupart des maisons !

Comment faire du ciment sans sable ?

Si le sable est le granulat le plus souvent utilisé pour faire du béton, vous pouvez également mélanger du ciment avec du gravier, de la pierre concassée ou même des morceaux de vieux béton. La clé du succès sera le ratio du mélange. L’équation de base pour faire du béton est la suivante : 60 à 75 % de granulats (sable ou autres granulats mentionnés) mélangés à 10 à 15 % de ciment. La quantité d’eau que vous mélangez dépend du matériau des agrégats, mais il faut compter entre 15 et 20 % d’eau.

Read Full Article

Un interrupteur d’éclairage est un interrupteur électrique qui se trouve au-dessus du tableau électrique ou  dans une boîte de jonction. Il est utilisé pour rétablir le courant électrique après une panne ou un incident.

 

Quel est le rôle d’un télérupteur ?

Un télérupteur est un dispositif qui coupe le courant électrique en cas de surcharge. Il est composé d’un interrupteur et d’une bobine qui produit un courant électrique alternatif. Lorsque le courant électrique est trop fort, il se produit une étincelle qui fait exploser la bobine.

 

Quelle est la différence entre un interrupteur et un télérupteur ?

Un interrupteur est un dispositif électrique qui coupe le courant électrique.

Un télérupteur est un dispositif électronique qui vous permet de contrôler à distance l’interruption du courant électrique.

 

Pourquoi un interrupteur ne fonctionne-t-il pas ?

Un interrupteur ne fonctionne pas parce qu’il est souvent débranché.

 

Comment réaliser un raccordement avec un télérupteur ?

Il est possible de réaliser une connexion électrique avec un télérupteur. Il est important de prendre le temps de lire les instructions et d’utiliser la bonne quantité de câble.

Pour réaliser une connexion électrique, il est nécessaire de déterminer la longueur du câble à utiliser. Si la distance est courte, il suffit d’utiliser un câble de 10 mètres. Si la distance est plus longue, vous devez utiliser un câble de 25 mètres.

Ensuite, il faut déterminer la section du câble à utiliser. Pour une section de 10 A, il faut utiliser un câble d’une section de 1,5 mm2. Pour une section de 16 A, il faut utiliser un câble d’une section de 2,5 mm2.

 

Comment vérifier le bon fonctionnement d’un telerupteur ?

Il est possible de vérifier le bon fonctionnement d’un telerupteur en utilisant un multimètre, qui ne doit avoir aucun contact avec la terre. L’aiguille du multimètre doit être placée sur la borne où l’on veut mesurer la tension.

Une tension élevée indique que le commutateur fonctionne et peut être utilisé.

 

Comment savoir si un télérupteur est mort ?

Pour savoir si votre télérupteur est mort, il suffit de vérifier que les contacts de la bobine ne sont pas en contact.

 

Pourquoi un télérupteur chauffe-t-il ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un télérupteur s’échauffe. La première raison est que la température ambiante augmente et que la température du télérupteur augmente également. La deuxième raison est que le courant électrique transforme l’énergie électrique en chaleur. La troisième raison est que les composants électroniques produisent de la chaleur lorsqu’ils fonctionnent.

 

Read Full Article

Le pas est l’espace entre les marques formées par les marches et qui servent à assurer la stabilité. Elle date du 15ème siècle.

1) Quelle est la différence entre un escalier intérieur et un escalier extérieur ?

Les escaliers intérieurs circulent entre les pièces de la maison. Les escaliers extérieurs sont situés à l’extérieur. Les escaliers intérieurs sont généralement plus petits. Les escaliers extérieurs sont utilisés pour l’accès et l’enjambement des lieux publics (par exemple, l’escalier Atlanta à Washington, D.C., dont la largeur dépasse la longueur de chaque marche, comporte trois marches de chaque côté du dispositif afin de donner aux piétons un temps d’arrêt régulier pour traverser la chaussée).

 

2) Quel matériau est utilisé pour les escaliers ?

La plupart des escaliers ont besoin d’un coupe-boulons pour programmer les marches de façon régulière ou irrégulière, ou de lames pour surélever les marches. Un autre matériel approprié est l’outil utilisé pour pelleter les escaliers, ou des blocs pour pousser ou tirer les marches tout en faisant les escaliers dans leur cavité.

 

3) Comment sont fabriqués les escaliers ?

Les escaliers sont fabriqués en fonction de nos choix de matériaux pour l’emplacement des marches et de la façon dont les marches seront recouvertes.

 

4) Quels sont les risques associés à l’utilisation d’un escalier ?

Le risque lié à l’utilisation d’un escalier est de tomber dans les marches en mettant indirectement sa vie en danger (par exemple, par un geste inconscient de l’utilisateur).

Read Full Article

C’est quoi un chauffe-eau instantané ?

Un chauffe-eau instantané chauffe l’eau au fur et à mesure quand vous en avez besoin. Les systèmes électriques d’eau chaude instantanée fonctionnent grâce à l’écoulement de l’eau sur un élément d’immersion qui chauffe l’eau à la température prévue. Les systèmes électriques d’eau chaude instantanée sont disponibles en appareils monophasées et triphasées. Lorsqu’un robinet d’eau chaude est ouvert, l’eau froide circule dans un tuyau jusqu’à l’appareil. Dans cet appareil, un brûleur à gaz ou un élément électrique chauffe l’eau. Par conséquent, les chauffe-eau électriques sans réservoir fournissent une alimentation constante d’eau chaude.

Comment fonctionne un chauffe-eau gaz instantané ?

Il existe les chauffe-eau alimenté par l’électricité et par le gaz, malgré qu’une alimentation électrique soit plus commune. Les chauffe-eau électriques sans réservoir sont généralement efficaces à 98 % ou plus, tandis que les chauffe-eau au gaz le sont à 80-85 %. Un chauffe-eau sans réservoir au gaz peut être moins cher à utiliser et durera généralement plus longtemps. Les appareils au gaz naturel nécessitent souvent un tuyau de gaz de plus grand diamètre, ce qui augmente le coût d’installation initial.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une production d’eau chaude sanitaire instantanée ?

Si vous vous renseignez sur les chauffe-eau, vous allez sûrement vouloir savoir quel avantage procure un chauffe-eau instantané par rapport à un chauffe-eau à accumulation ? Et y a-t-il des inconvénients qui pourraient être des facteurs bloquants ou qui font ressortir les avantages d’un chauffe-eau traditionnel ?

+ Moin energivoire

Ce système de production d’eau chaude sanitaire n’a pas un réservoir donc ne stocke pas de l’eau chaude, et donc n’utilise pas de l’énergie pour maintenir l’eau chaude. Même s’il consomme plus d’énergie au moment où il chauffe l’eau, le manque de reservoir fait qu’il est moins énergivore qu’un cumulus qui doit maintenir la température d’eau chaude en permanence.

+ L’eau chaude illimité

Sans stock d’eau chaud vous pourrez penser que vous n’aurez pas l’eau chaude sur demande, mais en fait c’est le contraire. Dès que vous avez besoin d’eau chaude, l’eau froide chemine dans un serpentin à l’intérieur du ballon pour être réchauffée par un brûleur. Cela vous permet d’avoir l’eau chaude illimitée.

+ On ne paye que ce que l’on consomme

Vous économiserez de l’argent en ne payant que pour l’eau chaude que vous utilisez. Vous n’aurez pas non plus à vous soucier des pertes de chaleur d’un ballon de stockage.

+ Taille compacte

Sa petite taille et sa forme compacte peuvent être facilement fixées sur un mur pour ne pas prendre de place dans votre maison ou votre appartement.

– Installation coûteux

Ce système coûte plus cher qu’un chauffe-eau à accumulation. Par contre, s’il est installé correctement, un système d’eau chaude instantanée vous permettra de réaliser des économies à long terme. 

– Ne convient pas aux familles nombreuses

L’inconvénient principal des chauffe-eau électriques instantanés est que les petites unités ne produisent pas assez d’eau chaude pour la plupart des ménages. Lorsque le débit est important, le chauffe-eau ne peut pas assurer la stabilité du niveau de température, risquant les utilisateurs à une eau froide. Cela peut engendrer une alimentation d’un seul robinet à la fois – un problème si vous voulez prendre une douche pendant que le lave-vaisselle est en marche. Il existe des appareils plus grands qui peuvent répondre à la demande d’une famille entière, mais ils sont onéreux. Les petits appareils conviennent donc aux studios ou aux petits appartements, aux personnes vivant seules ou en couple, mais ne conviennent pas aux familles nombreuses ou aux personnes ayant une forte consommation d’eau chaude.

– Exigences particulières

Étant donné que les appareils sans réservoir ont des brûleurs à haute puissance, ils ont également des exigences spécifiques en matière de ventilation. Ils nécessitent un système d’évacuation dédié et étanche, qui requiert une installation professionnelle.

– Emplacement précis

Le chauffe-eau instantané doit être situés entre 20 cm et 3m de la zone de puisage. De plus, il est important de bien respecter les normes NF-C15-100. Ces normes réglementent l’installation des appareils basse tension en France. Le chauffe-eau électrique instantané est généralement installé dans la salle de bain, une pièce extrêmement humide, qui demande donc une installation électrique très sécurisée et protégée de toute forme d’humidité.

 

Read Full Article

De nos jours, louer une maison devient réellement une lourde charge pour de nombreuses familles. Le loyer étant en perpétuelle hausse. Heureusement que l’État met en place différentes aides aux familles à faibles ressources. Le logement conventionné en fait partie. Si vous voulez en savoir plus sur ce type de location, cet article est celui qu’il vous faut, lisez-le jusqu’au bout.

Read Full Article

Savoir combien coûte la construction d’une maison n’est pas si simple !

Vous trouverez plein d’exemples de prix, mais il ne faut pas s’y fier.

 

La raison ?

 

Il y a tellement de paramètres à prendre en compte pour faire construire sa maison, que vous pourriez vous trouver face à des dizaines de milliers d’euros entre vos estimations et la réalité.

Il y a 5 critères principaux à prendre en compte. Ils vont faire varier le prix de votre construction, du simple au double.

Les critères sont :

  • votre localité
  • A qui vous faites appel
  • La gestion de la performance énergétique
  • Les matériaux 
  • Le mode de construction

 

Votre localité

Sous estimé, la localité joue un rôle sur le prix de la construction d’une maison.

Dans une grande ville, comme Paris, Lyon, Marseille ou Bordeaux, les prix auront tendance à être beaucoup plus élevés que dans des localité plus éloignés.

La concurrence est forte, le prix de revente l’est aussi.

C’est pour ça qu’il faut oublier les devis généralistes. Le plus important, c’est des devis adaptés à votre localité.

 

A qui vous faites appel

Peut-être que vous êtes bricoleur.

Vous allez faire construire la structure de la maison et vous occuper du reste … Mais ce n’est pas le cas de Monsieur et Madame tout le monde.

Si vous n’êtes pas un.e bricoleur.euse de compétition, il va forcément falloir faire appel à des professionnels :

  • Architecte : pour vous aider à structurer correctement votre logement. D’ailleurs, dans de nombreux cas, un architecte est obligatoire
  • Constructeur / Pavillonneur : ce type de prestation vous permettra d’avoir un logement clé en main. Inutile de vous occuper de trouver tous les prestataires nécessaires (maçon, électricien, plombier, plaquiste, etc …). Bien entendu, cette prestation clé en main sera plus coûteuse, mais plus simple à gérer
  • Gérer l’ensemble des corps de métier vous-même : Vous pouvez faire le choix de trouver chaque professionnel vous-même. Vous pourrez ainsi faire plusieurs devis, et trouver la meilleure qualité au meilleur prix. Par contre, ce sera à vous de tous les coordonner, gérer le suivi du chantier, gérer les imprévus, etc … 
  • Maître d’œuvre : Sachez que si vous avez peur de gérer tous les pros vous-même, vous allez pouvoir faire appel à un maître d’œuvre. Il se chargera de coordonner l’ensemble des corps de métier afin de faire avancer le plus vite possible le chantier.

 

La gestion de la performance énergétique

Avoir une maison avec de bonnes performances énergétique à un coup.

Heureusement, il y a de nombreuses aides.

Mais il faut savoir que mettre en place une isolation optimale, avec des produits écologiques par exemple, peut faire gonfler le prix…

Sur le court terme en tout cas. Car les factures d’énergie seront au rendez-vous.

 

Les matériaux et le mode de construction

Les matériaux et le mode de construction ont une forte influence sur le prix de construction d’une maison.

Vous avez plusieurs choix :

  • passive
  • bioclimatique
  • en kit
  • en bois
  • modulaire
  • en brique
  • en agglo
  • etc …

Tous ces matériaux et modes de fonctionnement ont un impact sur le coût.

 
Read Full Article

Au cours des dernières années, le chauffage aérothermie est devenu de plus en plus répandu.  Quand il a commencé à être installé dans les constructions récentes de maisons et d’appartements, son installation coûtait les yeux de la tête, mais aujourd’hui, avec l’augmentation de la demande, le marché s’est énormément développé et les prix sont beaucoup plus compétitifs. Dans les régions plus chaudes comme la Méditerranée, les maisons ont souvent la climatisation afin de pouvoir survivre à la forte chaleur pendant la période estivale. Ainsi, il est tout à fait normal d’installer une climatisation qui peut à la fois vous rafraîchir en été et vous réchauffer en hiver. Cependant, le chauffage par aérothermie n’est pas réservé au climats chauds ! Il a de nombreux avantages pour tout le monde …

Read Full Article

Le sable polymère est un produit de finition utilisé pour les joints des dalles et des pavés. Il est composé de polymères qui ont été moulés en forme de sable et il est souvent utilisé comme alternative au sable traditionnel. Le sable polymère est disponible dans une variété de couleurs et il existe des versions qui sont compatibles avec les produits de finition les plus courants.

Read Full Article

Le Bidime géotextile est un matériau permettant d’isoler les plantations et de réduire le risque dinondation. Il sagit dun tissu composé de fibres synthétiques et naturelles qui sont étirées puis entrelacées pour former une couche épaisse et légère. Il est constitué de plusieurs couches, dont une couche extérieure imperméable et une couche intérieure perméable à leau. Lorsque la couche extérieure est mouillée, elle se gonfle et forme une barrière contre les eaux.

Read Full Article

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qui décrit la consommation et l’efficacité énergétique d’un logement. Il est obligatoire pour toute vente ou location d’un logement neuf ou ancien situé en France. Il existe plusieurs méthodes de calcul du DPE.

Read Full Article

Si vous ne vous êtes jamais cogné la tête sur une hotte aspirante, estimez-vous heureux ! Certaines hottes sont mal placées ou ont été installées par des propriétaires beaucoup plus grands ou plus petits que vous. Lorsque vous remplacez votre ancienne hotte aspirante ou que vous rénovez toute votre cuisine, vous devez déterminer avec soin où vous allez tout installer. La hauteur de la hotte aspirante est incroyablement importante, non seulement pour des raisons de sécurité, mais aussi sur le plan esthétique et pratique.

Read Full Article

La microstation possède 2 grands avantages par rapport à la fosse septique :

  1. Elle prends (beaucoup) moins de place
  2. L’eau n’a pas besoin d’être traité avant d’être rejetée.

Mais, contrairement à ce qu’on peut lire à droite et à gauche, l’épandage est obligatoire sur la microstation, dès que la place le permet.

Dans cet article, nous allons détailler les 4 solutions qui vont vous permettre de rejeter légalement l’eau de votre microstation.

Read Full Article

Dans le monde moderne dans lequel nous vivons aujourd’hui, le toit en chaume représente une conception inhabituelle, mais qui garde néanmoins un charme certain. Très célèbre vers la fin du XIXe siècle, le toit en chaume revient peu à peu à la mode ces derniers temps, surtout que l’écologie est au cœur des préoccupations. Vous voulez une toiture en chaume ? On vous dit comment cela se passe !  

Read Full Article

Et si le dernier des trois petits cochons avait raison en fin de compte ? Sa petite maison en paille, bien que moins solide qu’une construction en dur, était aujourd’hui l’une des solutions au problème écologique que le monde rencontre actuellement ? Etant un matériau naturel, et particulièrement performant, la paille a de quoi séduire, d’autant plus si vous pouvez faire les travaux vous-même. Que faut-il savoir sur l’autoconstruction d’une maison en paille dans ce cas ? 

Read Full Article