Catégorie : Construction

Au cours des dernières années, le chauffage aérothermie est devenu de plus en plus répandu.  Quand il a commencé à être installé dans les constructions récentes de maisons et d’appartements, son installation coûtait les yeux de la tête, mais aujourd’hui, avec l’augmentation de la demande, le marché s’est énormément développé et les prix sont beaucoup plus compétitifs. Dans les régions plus chaudes comme la Méditerranée, les maisons ont souvent la climatisation afin de pouvoir survivre à la forte chaleur pendant la période estivale. Ainsi, il est tout à fait normal d’installer une climatisation qui peut à la fois vous rafraîchir en été et vous réchauffer en hiver. Cependant, le chauffage par aérothermie n’est pas réservé au climats chauds ! Il a de nombreux avantages pour tout le monde …

Qu’est-ce que le chauffage aérothermie ?

Le Robert explique que l’aérothermie est un “Système de récupération par une pompe à chaleur des calories contenues dans l’air ambiant”. Par conséquent, le chauffage aérothermie est un système de chauffage basé sur une pompe à chaleur réversible. Cette pompe à chaleur permet de chauffer la pièce, ou même toute la maison avec un rendement important dit COP (coefficient de performance).

Comment le chauffage aérothermie marche ?

Ce système récupère l’énergie thermique présente dans l’air extérieur et la fait passer dans un circuit rempli de liquide de refroidissement. Ensuite, un échangeur transfère l’énergie produite au circuit de chauffage et/ou à l’eau chaude de la maison. En effet, l’aérothermie peut être utilisée à la fois pour le chauffage et pour l’eau chaude.

Lorsqu’on puise les calories de l’air extérieur et on les amplifie pour chauffer l’air intérieur, on parle d’une pompe à chaleur Air/Air. Par contre, si l’on puise les calories de l’air extérieur et l’on amplifie cette chaleur pour la transmettre à un circuit d’eau chaude de chauffage, alors on parle d’une pompe à chaleur Air/Eau.

En outre, grâce à sa réversibilité, il peut effectuer le fonctionnement inverse, en produisant de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été. C’est ce que l’on appelle généralement la « climatisation réversible ».

Avantages du chauffage aérothermie

  • Faire des economies

Ce système présente un taux de rendement élevé, puisque vous réaliserez des économies importantes sur votre facture d’électricité.

Pour donner plus de détails, les systèmes de chauffage traditionnels chauffent les matériaux en utilisant le pouvoir calorifique de la combustion, mais ne sont jamais capables d’atteindre un rendement net de 100 % car ils génèrent des déchets ou contiennent des particules incombustibles que vous payez, mais qui ne sont pas brûlées. En revanche, la pompe à chaleur aérothermique peut atteindre des performances beaucoup plus élevées en prélevant directement dans l’air les deux tiers de l’énergie dont elle a besoin. L’aérothermie consomme environ un quart ou un tiers de l’électricité nécessaire à son fonctionnement, mais le reste est acquis dans l’air. C’est-à-dire sans aucun coût. En même temps, cette technologie permet aux utilisateurs d’économiser sur leur facture d’électricité grâce à un compresseur qui peut fonctionner à différentes vitesses, obtenant ainsi une plus grande efficacité énergétique, améliorant les performances de la pompe à chaleur et maintenant une meilleure stabilité de la température dans la pièce ou la maison.

  • Un seul dispositif

Avec l’aérothermie, tous vos besoins en chauffage, climatisation et eau chaude sont satisfaits par le même dispositif et le même système.

  • Énergie renouvelable

C’est une forme d’énergie renouvelable qui ne pollue pas tout en éliminant les émissions traditionnelles de CO2. En alliant les pompes à chaleur et les panneaux solaires, vous pouvez rendre votre maison autonome et écologique.

  • Facile à utiliser

L’installation est faite rapidement par un professionnel, puis par la suite il vous suffit d’appuyer sur le bouton pour faire fonctionner votre chauffage. L’installation et la mise en marche sont simples, rapides et sûres.

  • Convient aux petites espaces

Le dispositif est peu encombrant et peut être installé en hauteur pour ne pas prendre de place dont vous avez besoin dans votre maison, appartement ou bureau. Sa petite taille convient également aux studios ou petites pièces. De plus, ce système ne nécessite pas de stockage de combustible comme du charbon ou du bois.

  • Sans cheminée, sans danger

Ce système de chauffage est adapté à tous les types de logements car il ne nécessite pas un conduit de cheminée. Il est aussi sans danger pour toute la famille car il n’y a pas de flamme, le dispositif n’est pas brûlant au toucher et il ne produit pas de fumée. 

Inconvénients du chauffage aérothermie

  • Coût initial élevé

Ce qui décourage beaucoup de gens à installer le chauffage par aérothermie, c’est le coût initial élevé. Si vous arrivez à payer ce coût, les frais de fonctionnement vous permettront  de faire des économies à long terme sur les factures d’énergie.

  • Difficile à installer

L’installation ne peut pas être effectuée par n’importe qui. Elle doit être effectuée par un professionnel et nécessite des travaux importants et une perturbation de votre maison et de votre jardin. Un exemple pertinent serait que des pénétrations doivent être faites à travers le revêtement du bâtiment. Pour une installation correcte, des recherches doivent être menées afin de comprendre le mouvement de la chaleur, la géologie locale (pour les pompes à chaleur géothermiques) et les besoins de chauffage et de refroidissement de votre foyer.

  • Respect de l’environnement douteux

Certains des liquides utilisés pour le transfert de chaleur sont écologiquement discutables et posent donc des problèmes environnementaux. Il est donc recommandé d’utiliser des liquides biodégradables. Les pompes à chaleur ne sont pas non plus entièrement neutres en carbone, car elles ont besoin d’électricité pour fonctionner. Cependant, les pompes à chaleur ont en général un coefficient de performance (COP) élevé, ce qui signifie qu’elles sont plus efficaces lorsque l’air extérieur se refroidit et que les émissions de carbone sont considérablement réduites par rapport à d’autres types de chauffage.

  • Ne convient pas aux régions très froides

Les températures très basses peuvent endommager le système, entraînant un fonctionnement moins efficace de la pompe à chaleur. Dans les régions où la température ambiante descend en dessous de zéro degré Celsius, le système peut ne pas fournir la chaleur attendue. Cependant, il existe des systèmes de pompe à chaleur améliorés qui surmontent ce problème, donc vous devriez vérifier le facteur de performance saisonnier (SPF) des pompes à chaleur avant de les acheter.

  • Installation du dispositif en extérieur

Des permis de construire spéciaux sont nécessaires dans certains endroits, en fonction de votre emplacement, de la taille de votre propriété et du type de propriété. Par exemple, l’ajout du dispositif sur la structure extérieure du bâtiment n’est parfois pas autorisé pour les maisons anciennes. L’emplacement du dispositif extérieur peut également poser problème si vous manquez d’espace ou s’il nuit à l’apparence ou au design de la maison.

Read Full Article

Les maisons passives sont des bâtiments à haute efficacité énergétique qui offrent aux utilisateurs un niveau de confort élevé et une excellente qualité de l’air 24 heures sur 24. Afin d’aider les utilisateurs à tirer le meilleur parti de leurs bâtiments de maisons passives, l’équipe de formation et de développement de l’Institut des maisons passives a mis au point quelques conseils et astuces simples pour les résidents des bâtiments de maisons passives.

Read Full Article

Le toit en chaume est une caractéristique des maisons campagnardes, que l’on ne retrouve plus souvent de nos jours. Il existe encore cependant des maisons qui sont ornées de ce type de toit. Comme toute couverture, le toit en chaume a aussi besoin d’un entretien régulier. Voici ce que vous devez savoir sur le sujet. 

L’importance d’entretenir un toit en chaume 

Pourquoi l’entretien toit en chaume est important ? Il faut savoir que ce type de toiture se constitue essentiellement de végétaux dont voici l’essentiel : 

  • La paille de blé
  • La paille de seigle 
  • Les tiges de roseaux 
  • Des genêts
  • Des bruyères 

Il est donc tout à fait normal que la dégradation de la matière soit présente à un moment donné. Sans oublier que de nombreux facteurs l’agressent en permanence. 

Ce type de toit n’intéresse pas les insectes ou encore les nuisibles, dont les rongeurs. En revanche, la mousse et les lichens sont ses premiers ennemis. Il est donc indispensable de l’en débarrasser régulièrement pour que la toiture en chaume reste en bon état et garde son esthétique. Un bon entretien prolonge également la durée de vie du toit, évitant ainsi les catastrophes importantes, dont des infiltrations d’eau. 

Quand faut-il entretenir le toit en chaume

Après sa pose, un toit en chaume peut très bien vivre sans aucun entretien pendant environ 7 ans. Il y en a qui n’y touche pas pendant une dizaine d’années, et cela ne pose aucun problème. Passé ce délai, il faut cependant songer sérieusement à procéder à certains soins réguliers.  Un démoussage basique de la toiture en chaume peut être suffisant une fois par an, ou au pire une fois tous les trois ans. 

Il faut aussi tenir compte de l’état de votre toiture en chaume pour définir si un entretien est nécessaire ou pas. Si jamais les conditions climatiques n’ont pas été très clémentes et que l’humidité a eu raison de certaines parties de votre toit, vous allez devoir vous en occuper. L’entretien à réaliser dépendra ainsi de l’état général du toit en chaume. 

Toit en chaume entretien : comment s’y prendre ?  

Pour bien entretenir un toit en chaume, vous devez commencer par un bon démoussage. Rien de bien sorcier pour cette tâche, armez-vous d’une batte ou bien d’une brosse tout simplement. Avec cette dernière, enlevez toute la mousse et les lichens que vous voyez sur votre toit. Une fois que le gros est parti, prenez un tuyau d’arrosage pour nettoyer correctement le tout à l’eau. 

Quand les derniers résidus de mousses sont évacués, il est conseillé d’appliquer un produit anti-mousse sur l’entièreté du toit en chaume. Cela vous évitera d’avoir à répéter l’opération au moins pendant un ou deux ans.  Lors de cet entretien, vous remarquerez peut-être que certaines bottes de chaume sont abîmées. Vous devrez les remplacer. Faire appel à un professionnel est conseillé pour cela. 

L’entretien d’un toit en chaume n’est pas aussi compliqué qu’on pourrait le penser. Y consacrer du temps et beaucoup de force de bras est nécessaire, mais tout reste accessible à tout le monde. Pour un entretien correct et suivant les normes, il est cependant vivement conseillé de faire appel aux services d’un professionnel.  

Read Full Article

Saviez-vous qu’un toit en chaume peut durer jusqu’à 50 ans si celui-ci est bien entretenu ? Le chaume est une couverture qui, un peu oubliée ces dernières années, revient peu à peu dans les tendances. Avec son charme rustique et naturel, il a tout pour plaire. Cependant, une toiture en chaume présente également certains désavantages.

Toit en chaume : les avantages 

Les toits en chaumes sont devenu plus courants dernièrement, et cela pour de nombreuses raisons. En effet, ce type de couverture naturel permet d’obtenir un style bien unique quand il est bien choisi. Son esthétique est idéale quand on souhaite avoir une maison dans un style campagnard, d’autant plus que sa couleur est chaude et chatoyante une fois que le chaume est mis en place, que du charme. 

Côté praticité, le chaume est un type de revêtement d’une très grande légèreté, aussi, vous n’avez pas besoin de mettre en place, une charpente trop importante. Le toit en chaume est aussi apprécié pour ses capacités intéressantes autant au niveau de l’isolation thermique qu’acoustique. C’est en réalité un isolant naturel qui garde vos combles chauds en hiver et frais en été. Pour illustrer cela, un toit en chaume d’une épaisseur de 25 à 30cm équivaut 10cm de laine minérale. 

Voici également quelques caractéristiques qui font ainsi que le chaume reste une alternative des plus intéressantes : 

  • Les insectes n’aiment pas le chaume 
  • Un toit en chaume est parfaitement imperméable 
  • Le chaume ne s’enflamme pas facilement
  • Le chaume résiste à la pluie
  • Le chaume est insensible à la neige

Enfin, d’un côté écologique, sachez que le chaume fait partie des ressources renouvelables, aussi, son installation équivaut à un geste très important pour la planète. 

Les inconvénients d’un toit en chaume

La toiture en chaume a également des inconvénients à prendre en compte. Déjà, c’est un revêtement naturel, elle a donc beaucoup plus de risques de s’enflammer facilement, bien que généralement, le feu ne se propage pas vite si les bottes sont bien serrées. Attention à faire appel à un vrai professionnel lors de son installation dans ce cas. 

Le toit en chaume ne peut pas non plus être mis en place sur n’importe quel type de maison. Il faudra en effet, une pente supérieure à 30° au niveau de la toiture, afin de favoriser l’évacuation de l’eau. Autre mauvais point d’une toiture en chaume, il faut penser à l’entretenir tous les 2-3 ans une fois qu’elle atteint les 10 ans afin de prolonger sa vie. L’entretien nécessite un professionnel et les coûts ne sont pas toujours donnés. 

Parlant de prix, il faut savoir aussi que le chaume, bien qu’il reste une matière naturelle, occasionne aussi des dépenses importantes. Le matériau n’est pas cher en soit, c’est la main d’œuvre qui est très couteuse car elle nécessite des savoirs et des techniques bien précises pour une pause réussie. Le temps de travail est beaucoup plus long également. 

La toiture en chaume présente ainsi de nombreux avantages contre quelques inconvénients. A chacun de savoir si cela peut convenir à ses besoins. Dans tous les cas, il est important de faire appel à un professionnel pour installer une toiture en chaume pour s’assurer de la qualité et de la durabilité de votre toiture. 

Read Full Article

Dans le monde moderne dans lequel nous vivons aujourd’hui, le toit en chaume représente une conception inhabituelle, mais qui garde néanmoins un charme certain. Très célèbre vers la fin du XIXe siècle, le toit en chaume revient peu à peu à la mode ces derniers temps, surtout que l’écologie est au cœur des préoccupations. Vous voulez une toiture en chaume ? On vous dit comment cela se passe !  

Comment faire un toit en chaume ? 

Comment faire un toit en chaume ? Cela représente beaucoup de travail, mais nécessite surtout des techniques bien spécifiques. En effet, il ne suffit pas de mettre les bottes de chaume bout à bout pour obtenir un bon résultat. Ainsi, il faut commencer par la première couche de chaume. Le travail au niveau du toit se fait toujours en remontant vers le faîtage. Observer une pende de 30° au moins est nécessaire. Voici ce que vous devez faire ensuite :

  • Vous devez disposer le pannicule vers le haut, toujours. 
  • Si vous choisissez une pose verticale ; vous devrez utiliser du fil galvanisé afin de fixer les bottes sur les liteaux. 
  • Si vous avez opté pour une pose horizontale, vous devrez faire usage de tiges métalliques. 
  • Il faut veiller à bien fixer le tout afin d’éviter que le chaume ne se détache facilement, mais pas trop non plus car cela risque de causer des problèmes d’étanchéité. 
  • Travaillez bien dans l’ordre pour que le tout soit bien serré et donc beaucoup plus étanche et plus résistant. 

Une fois cette première pose effectuée, il faudra passer à la seconde pose. En effet, cette seconde couche est appelée « manon » et elle doit recouvrir la première en dépassant la ligature. Cela permettra de cacher efficacement ces dernières pour plus d’esthétique. Quand tout est bien posé, il faudra faire les finitions en lissant le chaume. Pour cela, vous aurez besoin d’un fauchet ou bien d’une taille haie thermique. Enlevez tout ce qui dépasse et ce qui nuit à l’esthétique de votre toiture en chaume.

Installation d’un toit en chaume : un travail de professionnel 

Il est certain que faire appel à vos talents personnels vous épargnerait bien des euros lors de l’installation de la toiture chaume. Cependant, il ne faut pas négliger le fait que la mise en place de ce type de toiture nécessite des connaissances spécifiques et l’application de techniques bien précises pour qu’elle soit bien réussie. 

Il est donc très fortement conseillé de faire appel à professionnel des toitures chaume. Les coûts sont généralement élevés au niveau de la main d’œuvre. C’est parce que les artisans qui s’en occupent ont, eux, de l’expérience et le coup de main pour assurer une construction solide et avec une bonne durée de vie. De plus, c’est un travail de longue haleine, les amateurs ne sont pas souvent patients à ce niveau-là. Faites donc appel à un artisan agréé pour faire votre toit en chaume. 

Poser un toit en chaume n’est véritablement pas une partie de plaisir. Il faut avoir l’expérience et le coup de main pour réussir à tout installer rapidement et efficacement. Il existe de nombreux professionnels, proposant leur service de nos jours. Vous pouvez même parfois, faire un devis en ligne pour savoir ce qui vous attend. 

Read Full Article

Et si le dernier des trois petits cochons avait raison en fin de compte ? Sa petite maison en paille, bien que moins solide qu’une construction en dur, était aujourd’hui l’une des solutions au problème écologique que le monde rencontre actuellement ? Etant un matériau naturel, et particulièrement performant, la paille a de quoi séduire, d’autant plus si vous pouvez faire les travaux vous-même. Que faut-il savoir sur l’autoconstruction d’une maison en paille dans ce cas ? 

Maison en paille, l’essentiel à savoir 

La paille est une matière cheap, que l’on trouve dans de nombreux endroits. En fait, elle pousse partout et reste donc accessible à un grand nombre de monde.  Etant un matériau écologique, la paille répond sans aucun souci à la RT2012, étude thermique nécessaire pour l’obtention d’un permis de construire. 

Contrairement à l’image qui vient en tête tout de suite après avoir mentionné le mot paille, les techniques de constructions modernes, utilisées de nos jours ont permis de bien améliorer ce type de bâtisse. Ainsi, vous ne risquez pas de voir votre maison en paille emportée par le vent. Aujourd’hui, les maisons en paille disposent en effet d’ossatures solides, de revêtements efficaces également, créant un édifice tout à fait propice pour l’habitation. 

Des avantages à ne pas négliger 

L’autoconstruction maison en paille a des avantages certains, qu’il ne faut pas négliger. 

  • La paille est un matériau bon marché, on peut la trouver un peu partout. 
  • La paille est aussi un matériau écologique. 
  • La paille dispose d’une bonne résistance thermique 
  • La paille a aussi une bonne résistance à l’humidité.

Quand elle est bien compactée, elle n’est pas facilement inflammable. Comme elle ne contient pas d’oxygène, la combustion n’est donc pas aussi rapide qu’on pourrait le penser. N’oublions pas que la paille est un matériau biodégradable. En fin, de vie, elle peut ainsi être recyclée sans aucun souci.

Enfin, côté prix, une maison en paille peut revenir moins cher, surtout en autoconstruction. Comme le matériau de base est bon marché et que la mise en place est simple et rapide, c’est une solution de construction des plus intéressantes. Une aubaine quand on n’a pas forcément le budget pour un gros projet.

Les obstacles à surmonter 

Il n’y a aucune loi qui vous empêche de construire une maison en paille. L’essentiel est de suivre le plan d’urbanisme de votre région ou commune et de vous plier aux réglementations en vigueur, mais cela reste encore assez difficile. Aucun procédé de construction n’étant certifié à ce jour, c’est un peu à tâtons que l’on avance dans ce genre de projet. 

Outre cela, l’autoconstruction maison en paille ne bénéficie d’aucune aide de l’état. En l’absence d’un budget adapté, un prêt peut être nécessaire en effet, et ce n’est pas toujours aisé de l’obtenir. A l’heure actuelle, le recours à un professionnel est aussi indispensable, surtout au stade de départ de votre projet, il vous aidera à tout mettre au point correctement, et cela a quand même un coût. 

Autoconstruction maison en paille : quelle technique ? 

Ce type de construction n’étant possible que par beau temps, prenez les devant et cherchez un producteur à de paille l’avance. La paille n’est généralement disponible qu’à la fin de l’été, aussi vous devrez trouver votre matière première et le stocker bien au sec en attendant le début du chantier. 

Il existe en tout deux techniques dont vous pouvez faire usage pour la construction de votre maison en paille. La première est celle que l’on appelle : la méthode nebraska. Pour cela, vous devez empiler les ballots de paille en quiconque, comme pour un mur de brique. Utilisez des morceaux de bambous ou de bois pour lier les bottes entre elles. Cette technique convient aux petites surfaces cependant. 

Seconde technique, la plus moderne et la plus utilisée, la maison en paille avec ossature en bois. Ce qui est bien, c’est que vous pouvez acheter en kit, aussi il vous reste à monter correctement l’ossature et ensuite, remplir les murs avec de la paille. Les bottes rectangulaires sont encastrées en colonne. La finition des murs peut être fait en chaux ou bien avec de la terre tout simplement. Une peinture naturelle peut embellir le tout. 

L’autoconstruction maison en paille est une solution intéressante actuellement. Que ce soit en termes économique ou écologique, les avantages sont importants. Il est cependant conseillé de faire appel à un professionnel pour vous venir en aide et réaliser votre projet comme il faut. 

Read Full Article