Compromis de vente (notaire) : les pièces à fournir par l’acheteur

Vous avez passé tous vos derniers week-ends à visiter des maisons ou appartement.

Ça y est, vous avez (enfin) trouvé la maison de vos rêves.

Vous vous visualisez déjà dedans, avec votre petite famille.

Acheter son propre logement, c’est une grande étape dans sa vie, mais …

 

Les procédures sont complexes

Chaque erreur / oubli dans les pièces à fournir ralentissent le projet.

Ce peut être une cause de stress car le compromis n’est pas encore signé. Il suffit qu’un autre acheteur soir plus rapide pour que ce bien immobilier parfait vous passe sous le nez !

Et si le vendeur est pressé, soyez certain.e qu’il n’attendra pas après vous.

Et c’est vrai que sur internet, les infos ne sont pas toujours claires !

Et parfois les professionnels (comme les notaires) ne sont pas très sympathiques … 

Dans les lignes qui suivent, nous allons voir les pièces à fournir par l’acheteur (vous) afin de signer et officialiser le compromis de vente.

Vous verrez que finalement, rien de bien compliqué. le plus gros du travail est en réalité pour le vendeur, qui a des tas de documents et d’analyses à faire faire et à retourner au notaire.

 

Finalement, vous n’avez que 4 justificatifs à fournir

  • 1 justificatif d’identité : pièce d’identité, passeport par exemple
  • 1 justificatif de situation familiale 
  • 1 justificatif d’adresse : une facture EDF, une facture d’eau, voire une facture téléphonique (pas toujours accepté, à demander en amont)
  • les preuves de votre capacité à payer le bien immobilier : épargne, prêt immobilier, etc … : il faut que le notaire puisse avoir des preuves que vous allez pouvoir payer. Si une banque vous accorde un prêt immobilier, alors il faudra fournir les justificatifs au notaire.

 

Au delà du notaire, c’est un élément rassurant pour le vendeur car une fois le compromis signé, il sera bloqué avec vous pendant plusieurs mois. 

Donc si finalement, vous n’avez pas de quoi acheter, il ne pourra pas vendre pendant la durée du compromis. Il va perdre du temps et repousser la vente, voire même passer à côté de d’acheteur sérieux avec une vrai capacité d’achat.

 

Simple, n’est-ce-pas ?

Comme vous pouvez le voir, en tant qu’acheteur, les pièces justificatives à fournir sont faibles.

Le plus long est pour le vendeur.

Le simple établissement du diagnostic technique peut faire appel à plusieurs professionnels (si le bien immobilier possède une fosse septique par exemple)

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à être patient.

Une fois que le vendeur aura terminé de fournir toutes ses pièces justificatives et diagnostics, le notaire, ou l’agence vous contactera afin de fixer un rendez-vous pour le compromis de vente.

Ensuite, vous aurez un laps de temps bien défini pour obtenir un crédit.

Une fois que vous avez les documents d’acceptation du crédit immobilier, vous les fournirez au notaire.

En rendez-vous final sera pris et … à vous la maison / appartement !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *